DESSINS ET SCULPTURES DE L’ÉCOLE BOULLE

DE L'OS AU BOIS

du 17 décembre au 16 mars 2015

12 études animalières des élèves de sculpture sur bois de l’école Boulle, exposées au cœur de la galerie d’Anatomie Comparée du MNHN, présentent des recherches morphologiques et myologiques de l’animal, au côté des reconstitutions ostéologiques du musée. La scénographie et la charte graphique sont conçues et réalisées par les étudiantes de DSAA 1 Événementiel et médiation.

ARTS ET SCIENCES, LES RETROUVAILLES

Après des siècles de relations étroites entre les sciences et les arts, le XXe, sépara au contraire les domaines en les isolant dans leurs spécialités. Le partenariat entre le MNHN et l’école Boulle a voulu renouer avec la tradition de l’échange et du partage des connaissances.

 

DE L’ÉTUDE À LA SCULPTURE

Cette exposition a pour but de présenter les grandes étapes de l’étude animalière d’un sculpteur sur bois, croquis, dessins d’études ostéologiques et myologiques, modelages, moulages, préparation des bois et taille. Chaque année, les élèves
de l’atelier de sculpture de DMA1 (Diplôme de Métiers d’Art première année) travaillent sur une étude anatomique humaine ou animale, après leur formation en sculpture ornemaniste. L’exposition met donc volontairement en avant, toutes ces étapes incontournables de notre formation, mais présente également sur les bornes numériques, la démarche de projets conceptuels, (restée à l’état de maquettes), développée en transversalité avec les enseignants d’arts Appliqués, principe propre à notre établissement.

 

UN PARCOURS

Retrouvez ces 12 animaux, tous en voie de disparition, sélectionnés par les élèves selon leurs propres critères, dispersés dans l’ensemble de la collection. 

 

LA SCÉNOGRAPHIE ET LA CHARTE GRAPHIQUE PAR LES DSAA1 Événementiel et Médiation

Se fondre tout en se démarquant, voici l’enjeu de cette scénographie. Il semblait essentiel de respecter l’aura du lieu en apportant avec discrétion mais dynamisme un complément à l’exposition permanente. Un parcours s’immisce à travers le graphisme du parquet de la galerie, s’élevant ponctuellement dans les troupeaux de squelettes pour vous laisser redécouvrir la chair de certains animaux.

Une forme: le chevron, une couleur: le blanc, une nécessité: la discrétion, une volonté: le rythme, mettent à l’honneur le travail des étudiants de l’atelier sculpture sur bois de l’école Boulle.