DSAA 1 EEM

Festival de Cinéma en DSAA 1 Événementiel et Médiation

le 11 mai 2016

Les courts-métrages réalisés par les étudiants du DSAA Événémentiel et Médiation ont été diffusés en présence d'un jury de professionnels : les comédiens Aldélaïde Leroux et Albert Delpy, le producteur Julien Naveau, le monteur son Julien Roig, le monteur image Thomas Glaser et le réalisateur Aurélien Vernhes-Lermusiaux, à l'initiative de ce festival et qui a accompagné les DSAA toute l'année.

 

6 plans séquences ont été tournés et montés dans la journée. Les fichiers étaient prêts pour la lecture 10mn avant l'arrivée du public et des membres du jury. C'etait le défi proposé par Aurélien Vernhes-Lermusiaux : tourner, monter et diffuser dans la foulée…

L'exercice s'est révélé une réussite, avec des propositions fortes, engagées, reflets de l'exigence et de la générosité du réalisateur, comme de sa complicité contruite patiemment avec les étudiants durant l'année. De beaux cadres, du soin et de la fluidité dans les mouvements de caméras, de l'attention portée au rythme du plan et du rythme dans le plan, une narration incluant des comédiens et des dialogues, une intrigue... Tous les ingrédients y sont.

Après une délibération prise très au sérieux par le jury, un prix a été décerné au film gagnant "Les Nouveaux Sauvages" écrits et réalisés par Emma Bacon et Victoria Zibolt. Le jury a salué l'ambition technique, comme les émotions véhiculées par le projet. 

Merci aux Membres du jury pour leur présence amicale et la caution apportée au festival Plateau F, comme à l'ensemble du projet Plateau. Merci au public nombeux venu assister aux projections. Merci aux assistants ainsi qu'aux comédiens venus prêter main forte. Enfin bravo aux étudiants pour leur travail et leur engagement. Un merci tout particulier à Aurélien Vernhes-Lermusiaux.


 

En PJ, le portfolio Plateau R, retraçant les Rencontres avec Aurélien Vernhes-Lermusiaux et les étudiants durant l'année. Impression en A4 ou A3 recto/verso prévue. Ne pas imprimer en "livret" mais en pleine page.


 

Rappel :

Le DSAA Événementiel et Médiation développe des projets prospectifs dans lesquels les notions de temps et de fiction sont essentiels : événementiel, médiation culturelle, scénographie. La narration, le déplacement dans l'espace, la dramaturgie, le scénario sont des éléments récurents des projets, qui font donc du cinéma une ressource solide pour les étudiants, comme un levier méthodologique fort pour les enseignants, afin d'enrichir la recherche en design. PLATEAU est né de l’amitié et de la confiance du réalisateur Aurélien Vernhes-Lermusiaux et d’un désir commun de cinéma. Lieu de discussion et de pratique, PLATEAU est une expérience pédagogique protéiforme, se donnant pour objet d’étude le plan séquence.


 

En proposant aux étudiants du DSAA 1 Événementiel et Médiation de se confronter à cette figure imposée du cinéma, l’objectif est de leur transmettre une qualité de regard, comme de réflexion, proprement cinématographiques. Un plan séquence apparaît en effet comme un parfait support d'apprentissage, car il combine des contraintes lourdes pour un réalisateur. Un plan séquence intègre un enregistrement de caméra continu et suit une action, sans coupure au montage. Il requiert donc une parfaite coordination des moyens techniques, en lien avec une grande maîtrise de l'écriture scénaristique, anticipant valeurs de plans et mouvements de caméra. Fruit de séances de travail, d’exercices pratiques mais surtout d’échanges fructueux, PLATEAU est un projet multimédia comprenant un blog, des films courts, un festival, un dvd, un objet éditorial.


 

La notion de rencontre alimente l’imaginaire de PLATEAU comme le processus de création engagé entre le réalisateur et les étudiants. Plusieurs séances de travail ont été nécessaires afin de comprendre la fabrication d’un film tant du point de vue scénaristique que technique, percevoir les subtilités comme les choix de réalisateurs radicaux, auxquels Aurélien Vernhes-Lermusiaux tenait à sensibiliser les étudiants. Afin d’échanger avec lui, le blog PLATEAU B a permis le partage de données, la création d’une charte graphique et bien sûr le dépôt des films produits. Afin de nourrir leur démarche, et sur le conseil du réalisateur, chaque équipe s’est déterminée esthétiquement en référence à un artiste : Woody Allen, Alexander McQueen, Fred Vargas, Nan Goldin, Anne Teresa de Keersmaeker, Donald Judd. Diffusés lors du festival PLATEAU F, les plans séquences réalisés soumis au regard de professionnels du cinéma ont permis un débat riche. Un dvd, PLATEAU D matérialisera l’ensemble et en assurera la diffusion.


 

PLATEAU R, l’objet éditorial, relate enfin des rencontres avec Aurélien Vernhes-Lermusiaux. Huit ont eu lieu suivant un protocole strict : lieux de rendez-vous, horaires et durée, accessoires et surtout sujets sont pris en charge par les six équipes, les enseignants et Aurélien Vernhes-Lermusiaux. Chaque rencontre a ainsi donné lieu à une production littéraire/graphique et servi de prétexte à aller à la rencontre de l’autre. Intimiste, drôle ou plus déroutante chacune puise dans la référence artistique choisie les ressources nécessaires. Réalité et fiction convergent alors pour enrichir l’imaginaire de PLATEAU et faire de chacun un acteur projet. Moments forts, ces rencontres ont eu lieu après plusieurs séances de travail, lorsque la confiance était déjà là, mais qu’une certaine connivence manquait encore. Indispensable à la réussite du projet cinématographique, comme pédagogique, la notion d’équipe est fondamentale. PLATEAU est surtout une rencontre humaine.


 

Aurélien Vernhes-Lermusiaux développe un intérêt pour les espaces abandonnés et les fantômes qui les peuplent. Il réalise des films de fiction, des documentaires et des installations interactives qui s’interrogent sur les liants entre la notion de “trace” et les questions de “mémoire”. Après des études universitaires à La Sorbonne en cinéma et philosophie, il termine son parcours au Fresnoy, studio national des arts contemporains. Il a collaboré avec des cinéastes tels que André Téchiné, Sharunas Bartas et a travaillé sur les films de Jacques Audiard Youssef Chahine, Elia Suleiman…Ses films ont été sélectionnés dans des festivals nationaux et internationaux et ont été récompensés à plusieurs reprises. Son travail a également été projeté et exposé dans différents musées et centre d'arts. A l’automne 2016, il tournera “Vers la bataille” un long-métrage de fiction.

 

Eric Dubois & Claire BrissonEnseignants en DSAA EEM

 

www.plateaudsaa.wix.com/blog

www.aurelienvernhes.com