DSAA DETH

Hôtel Bastille Boutet, rue Faidherbe à Paris

Inauguration le 22 mars 2016

Les travaux sont désormais terminés, les deux suites imaginées par les étudiants de DSAA DETH réalisées, et l'hôtel Bastille Boutet inauguré et ouvert au public.

Le partenariat pédagogique mené en 2015 entre la société Five Faidherbe et la section DSAA1DETH de l'école Boulle a porté sur des propositions d’aménagements de suites dans un hôtel 5 étoiles en réhabilitation au 22/24 rue Faidherbe à Paris dans le 12ème arrondissement. Il s'agit d'un ancien bâtiment industriel, La Maison Boutet, manufacture de bois devenue chocolaterie.

Les étudiants ont eu toute liberté pour imaginer quelle nouvelle expérience pouvait proposer une suite d’hôtel, au-delà de ses fonctions habituelles. Ceux-ci ont dû requestionner les usages et la distribution de la suite, encore tributaires d’une certaine tradition, pour qu’elle offre un moment unique, que ce soit dans son dispositif spatial, dans des nouveaux usages, dans l’appréhension de nouvelles technologies, ou dans l’expérience sensible qu’elle pouvait offrir aux clients, celle ci pouvant être de l’ordre de l’insolite.

Deux projets parmi les cinq présentés ont été choisis par les propriétaires et ont fait l'objet d'une réalisation dans le cadre de la réhabilitation de l'hôtel. Les étudiants ont parfaitement intégré les contraintes spatiales qui leur étaient données et les ont dépassées pour offrir des aménagements d'une grande cohérence. Un véritable travail d'architecture intérieure où l'échelle et la qualité des espaces ont été bien sentis et les matériaux choisis avec beaucoup de soin.

La réalisation sous la direction de l'équipe de l'architecte d'intérieur Bruno Borrione n'a en rien dénaturé le projet. Un remerciement particulier à Astrid Dieterlen, en charge de l'aménagement de l'hôtel et ancienne étudiante du DSAA Produit.

Les deux suites "Signature Boulle" réalisées sont: - la suite 502 (Teck), réalisée par Marlène Gaillard et Margaux Bougon. - la suite 503 (Ébène), réalisée par Corentin Le Flohic et Mégane Flageollet.